Chambéry est une commune française située dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

Chambéry – démographie et géographie

Alt : Le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges
Légende : Le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges

Installée dans les Préalpes du Nord entre les massifs des Bauges et de la Chartreuse, aux confluents de la Leysse et de l’Albanne puis de l’Hyères, la ville est l’actuelle préfecture de la Savoie, ainsi que le siège d’une cour d’appel et d’un archevêché.

Avec 57 342 habitants en 2010, Chambéry se classe au 94e rang national pour la population.
Contacter la Mairie

Chambéry et son histoire

Acquise par la maison de Savoie en 1232, la ville de Chambéry devient la capitale politique des comtes de Savoie en 1295 lors de l’achat du château et de l’établissement officiel du Conseil résident jusqu’à son transfert à Turin en 1562. Chambéry demeure toutefois la capitale historique des États de Savoie. Grâce à la maîtrise des grands cols alpins et de la route d’Italie, qui leur a valu le surnom de Portiers des Alpes, les comtes, puis ducs de Savoie, devenus rois de Sardaigne en 1718, ont exercé une influence certaine en Europe, notamment en instaurant un véritable laboratoire de l’« absolutisme éclairé ». De 1792 à 1815 et depuis 1860, la ville fait partie de la France.


Chambéry moderne

Marquée par une industrialisation tardive, l’économie de la ville a longtemps reposé sur la présence des administrations et de l’armée. Son centre historique a été partiellement détruit lors des bombardements de mai 1944. Depuis sa fusion avec deux communes rurales et la création de nouveaux quartiers et zones industrielles dans les années 1950 et 1960, Chambéry connaît un fort accroissement démographique. La présence de l’université de Savoie, implantée en 1979, a également apporté à Chambéry une importante population universitaire. La présence d’un grand nombre de résidents étrangers, notamment italiens, confère par ailleurs à la ville un caractère cosmopolite.

Communes limitrophes de Chambéry

  • La commune La Motte-Servolex
  • La commune Cognin
  • La commune St-Sulpice
  • La commune Voglans
  • La commune Sonnaz
  • La commune St Alban-Leysse
  • La commune Bassens
  • La commune Barberaz
  • La commune Jacob-B.
  • Chambéry et son agglo

La commune de Chambéry est limitrophe de 9 communes. La plus longue limite est partagée avec la Motte-Servolex à l’ouest, de l’aéroport jusque sur les hauteurs de Bissy.

En continuant vers le sud, Chambéry possède une courte limite commune avec Saint-Sulpice, puis avec Cognin, dont un « bras » s’enfonce dans la commune entre Bissy et les rives de l’Hyères (marquant une partie de cette limite entre les deux communes).

Le sud de la commune, des berges de l’Hyères dans le quartier du Biollay jusqu’aux Charmettes, est ensuite limitrophe avec Jacob-Bellecombette, puis de Barberaz en longeant le quartier du Laurier jusqu’à la Leysse au niveau de la sortie 18 de la voie rapide urbaine à l’est de Chambéry.

De l’autre rive de la Leysse débute la séparation avec la commune de Bassens en longeant et remontant vers le nord le plateau des Monts au niveau du quartier de Mérande. Une courte limite s’effectue ensuite avec Saint-Alban-Leysse au niveau du col de Saint-Saturnin.

Puis se poursuit une limite beaucoup plus longue avec Sonnaz sur une grande partie nord de Chambéry, de la route du col à l’A41. Enfin, c’est la commune de Voglans qui jouxte Chambéry de l’autoroute jusqu’à l’aéroport et donc la Motte-Servolex.

Toutes les communes appartiennent à la communauté d’agglomération de Chambéry métropole à l’exception de Voglans, membre de la Communauté d’agglomération du Lac du Bourget.

Chambéry en France et en Europe

La ville de Chambéry se situe dans le sud-est de la France à 523 km de Paris, 326 km de Marseille, 214 km de Turin, 100 km de Lyon et à 85 km de Genève, ce qui lui vaut le qualificatif de «carrefour naturel européen » et explique son essor historique.

Chambéry dans les Alpes

Elle fait partie du sillon alpin et se situe pratiquement à mi-chemin de Grenoble (55 km) et Annecy (48 km). Elle se trouve dans une large vallée délimitée à l’est par le massif des Bauges (dominé par le Nivolet sur lequel on trouve la croix du Nivolet), au sud par le mont Granier (Chartreuse) et la chaîne de Belledonne, à l’ouest par la chaîne de l’Épine (montagne la plus méridionale du Jura) et au nord par le lac du Bourget.

Chambéry et son bassin

Avant la fondation de la ville à l’époque romaine, de vastes marais s’étendaient à cet emplacement. La majeure partie de la ville se situe sur un terrain plat marqué par quelques collines : Chambéry-le-Haut, Chantemerle et Chambéry-le-Vieux, Bellevue ou encore Les Monts.

Le reste du paysage se compose de moyennes montagnes.

La ville est baignée par la Leysse, l’Albanne et l’Hyères, rivières alimentant le lac du Bourget. Les zones péri-urbaines de la commune sont également arrosées par quelques menus cours d’eau.